Terre Creuse

Terre Creuse

La vie suit une route pénible et rocailleuse, pleine de pièges et traquenards, mais si l'on persévère on finit par atteindre le sommet.

Quand notre perception de quelque chose de surnaturel cède finalement la place au naturel, comme elle le fait toujours quand la chose est pleinement comprise, l'esprit et le corps en sont soulagés car seule l'ignorance continuelle cause l'inquiétude. C'est parce qu'il est trop facile d'appliquer le surnaturel aux sujets que nous ne comprenons pas encore.

On nous enseigne dans les écoles, collèges et même universités que notre petite Terre est une sphère ronde solide avec deux régions de masse gelée représentant les pôles Nord et Sud. Ces pôles ne sont que des masses d'eau douce gelée où très peu de vie existe, et aussi que le centre de la Terre n'est qu'une masse de lave en fusion. Ces affirmations par la science ne sont rien d'autre que des hypothèses qui ne sont basées sur aucun fait réel. Fait : ils se trompent complètement sur toute la ligne !

Si le centre de la Terre n'était rien d'autre qu'un amas de lave en fusion, le simple bon sens nous dit que la Terre se serait fendue et ouverte toute grande il y a de cela des éons sous la pression massive à elle seule, sans compter que nous aurions plus d'éruptions volcaniques que ce que nous avons aujourd'hui. Le trou le plus profond percé par l'homme est d'environ 8 milles de profondeur, ce qui n'est qu'une égratignure sur la surface quand on prend en considération la dimension totale de la Terre et n'apporte en aucune façon la preuve de ce que peut être le centre de la Terre.

La science émet une hypothèse en tant que fait basée sur la connaissance et la compréhension en cours, même quand il n'y a aucune évidence réelle qui prouve ou réfute quelque chose, ou même quand le bon sens dit autrement. Le tort causé en ce faisant est que même quand quelqu'un arrive à prouver le contraire, la science préférera s'en tenir à sa déclaration originale de peur de discréditer quelqu'un. La science concerne la connaissance de la vérité et ne devrait pas se soucier d'avoir à changer ses vues quand des faits nouveaux sont découverts plus tard parce que cela n'est pas un manquement ; cela fait partie du processus d'apprentissage qui nous permet tous d'évoluer. Simplement parce que la science ne peut pas comprendre quelque chose ou qu'elle est contredite dans son savoir en cours ne signifie pas que c'est faux ou doit même être ignoré et ce, malgré tout le désir que les hommes de science en ont parfois. Les scientistes d'aujourd'hui s'inquiètent beaucoup plus de ne pas contrarier l'opinion de quelqu'un que de découvrir et comprendre la vérité. Ceci est partiellement dû au fait que la science de nos jours s'est prostituée à un propriétaire gouvernemental, militaire ou commercial et c'est ainsi qu'elle doit, malheureusement, faire ce qu'on lui dit et non pas ce qu'elle devrait faire.

Avant que vous ne m'écriviez en m'accusant de détester la science, je m'empresse de dire « loin de là », et malgré ce que les gens peuvent en penser, la science est essentielle à toute vie et évolution. Ce que je déteste plutôt est la façon dont la science aujourd'hui se prostitue manifestement elle-même, principalement au commerce, faisant malheureusement ce que son maître lui dit et non ce qu'elle devrait faire. La science est très importante pour tout ce qui vit et ne devrait pas être rançonnée pour des raisons commerciales. La science devrait être libre de scruter, investiguer, aiguillonner et fouiller afin de développer la compréhension et élargir davantage la connaissance sans avoir à se préoccuper de devoir changer ses vues, incluant ses vues historiques, quand du nouveau savoir ou des faits sont découverts. La science ne concerne pas la politique mais concerne la découverte de la connaissance et de la vérité.

Aristote est un bon exemple de quelqu'un qui ne voulait pas contrarier l'opinion de quelqu'un d'autre. Comme il proclamait savoir tout ce qu'il y avait à savoir au sujet de la médecine et au sujet du corps humain, c'était considéré un crime de lèse majesté que d'essayer d'investiguer plus avant ; une loi fut même passée faisant de la dissection d'un corps et de la recherche anatomique un crime absolu – punissable de mort – puisque l'on considérait de telles choses une insulte à Aristote. Cette ignorance retarda les progrès en médecine pour des centaines d'années et la médecine est toujours 100 ans et plus en arrière de ce qu'elle devrait être. Ainsi, la science ne connaît pas toujours les réponses, malgré ce qu'elle peut affirmer.

Il y a de nombreuses rumeurs au sujet de la Terre Creuse - plusieurs films divertissants furent créés sur ces affirmations. Cependant si l'on examine tous ces explorateurs qui sont allés dans les régions Arctique et Antarctique, l'on découvre qu'ils ont fait face à plusieurs étranges anomalies qui ne peuvent être expliquées que par une Terre Creuse. La plupart des explorateurs n'ont jamais osé rapporter de telles anomalies de peur d'être ridiculisés et discrédités publiquement ; c'est ainsi qu'une poignée seulement d'explorateurs ont osé en donner les détails, aux dépens de leur réputation. Aucun explorateur n'a jamais réussi à atteindre les véritables Pôles Nord ou Sud puisque ce n'est physiquement pas possible et je vais expliquer pourquoi.

On prétend que la Terre est complètement ronde mais ce n'est pas vrai puisque la zone des Pôles est concave et non pas convexe comme l'on pensait. La forme de la Terre ressemble beaucoup à celle d'un beignet quoique, bien entendu, pas aussi aplatie que ce dernier. Si vous trouvez cela difficile à croire, demandez-vous pourquoi il fait jour constamment dans l'Arctique et complètement nuit dans l'Antarctique durant l'été européen et que l'inverse se produit à chaque Pôle durant l'hiver européen ? Cela ne peut être possible si les Pôles sont convexes et ne peut être expliqué que s'ils ont une forme concave. Si la Terre était convexe, elle ne pourrait s'incliner au point de créer une lumière ou une obscurité permanente à l'un et l'autre Pôle. La Terre s'incline d'approximativement 23,5 degrés et voici un petit calcul : la distance entre les degrés de latitude est d'environ 70 milles. Ainsi 23,5 degrés multipliés par 70 milles donnent un total de 1645. Cela couvre à peine l'ouverture de la Terre Creuse sans compter l'une et l'autre région polaire. Il est donc clair que ce niveau d'inclinaison seul n'est pas suffisant pour créer une lumière ou une obscurité permanente si la Terre était convexe, alors qu'une surface concave explique vraiment une telle lumière et une telle obscurité.

Quand un explorateur voyage à l'un ou l'autre pôle – par compas – il a très peu ou même aucune idée de l'endroit exact où il se trouve. Historiquement plusieurs explorateurs ont admis avoir été complètement perdus, leurs estimations basées sur les lectures de boussoles et parce qu'une boussole n'arrive pas à fonctionner correctement une fois qu'ils atteignent ou passent le nord magnétique, ils ne peuvent qu'assumer avoir atteint le Pôle authentique. Le GPS (Sat-Nav) aidera à surmonter ce problème mais il échouera également après être entré dans la Terre Creuse parce qu'il n'y a pas de signaux une fois à l'intérieur. Cependant, et comme nous allons le voir plus loin, nombreux sont ceux qui ont juste pris un bateau et navigué directement dans la Terre Creuse.

Tous les explorateurs qui affirment avoir atteint l'un ou l'autre Pôle sont seulement parvenus au Nord (ou au Sud) magnétique, lequel se trouve bien au-dessous de la latitude 80, et assument qu'ils sont arrivés à l'exact Pôle. Ils comptent sur un compas qui ne fonctionne pas après avoir traversé le nord magnétique, parce que le compas pointe alors verticalement et non horizontalement. Un compas standard de type lecteur de cartes ne fonctionne pas aux deux Pôles parce qu'on a besoin d'un compas gyroscopique comme en utilisent les avions, et alors il pointera directement vers le bas quand on va au-delà de la latitude 90, car l'on pénètre alors dans l'ouverture de la Terre Creuse comme certaines personnes ont pu le faire ; c'est ainsi que nous savons que cette information est vraie. Une fois tout à fait à l'intérieur de la Terre Creuse le compas pointe le Nord comme étant « au-dessus » et à mi-chemin de l'une ou l'autre ouverture il marque « horizontal ». Les Pôles sont simplement le bord extérieur d'un cercle magnétique autour de l'ouverture polaire qui est d'environ 1400 milles de large. L'Amiral Peary a démontré que le cercle magnétique peut même atteindre une largeur de 2000 milles ; il fluctue physiquement comme démontré dans de nombreux documents. Les noms qui suivent sur cette courte liste sont ceux de gens qui ont écrit des livres qui valent la peine d'être lus :

Cependant entre les publications de ces livres un américain, le Contre Amiral Richard E. Byrd, pilota deux avions en mission dans les deux ouvertures, celle du Nord et celle du Sud. A ce sujet, voyez le journal secret du Contre Amiral Richard E. Byrd vers la fin de cette page. Vous apprendrez que lors de son premier vol qu'il fit au Pôle Nord en 1947, il vola 1700 milles à l'Intérieur de la Terre avant d'être forcé de retourner à cause du carburant. En 1956 il vola alors au Pôle Sud sur une distance de 2300 milles à l'Intérieur de la Terre avant de retourner. Le contact radio fut maintenu durant son vol au Pôle Sud et le Contre Amiral Byrd raconta ce qu'il voyait : une terre et des mers inexplorées, flore et faune connues et inconnues, en plus de pouvoir observer plusieurs animaux soi-disant disparus. Comment cela pourrait-il être possible si les Pôles ne sont qu'une masse solide de glace comme on l'affirme ? Voici une bribe d'un tel vol (en anglais).

Quand Ray Palmer, éditeur de la revue « Soucoupes Volantes », dans son numéro de décembre 1959 décida de publier la découverte du Contre Amiral Richard E. Byrd, il fit face à un grave problème, imprévisible et inattendu. Des milliers de magazines déjà imprimés attendaient la distribution ; les camions furent organisés et envoyés pour leur livraison ; cependant ces derniers n'arrivèrent jamais et furent tous trouvés vides à leurs destinations. Une branche du gouvernement Américain avait confisqué toutes les copies, incluant les plaques imprimantes et toutes les fiches de livraison furent effacées. Si le tout n'était pas véridique, alors pourquoi le gouvernement aurait-il pris une telle mesure d'action ? Quelle information pouvait bien contenir le magazine pour effrayer un gouvernement ? Pourquoi supprimer et effacer tous les dossiers, incluant certaines personnes ? De quoi avait-il peur ? Habituellement, c'est de la vérité !

Jetons un coup d'oeil à quelques-unes de ces étranges et bien documentées anomalies rencontrées à chaque Pôle par les explorateurs qui ont passé la Grande Barrière de Glace à chacun des Pôles.

Pôle Nord : Les explorateurs qui sont allés au soi-disant Pôle Nord ont rencontré d'étranges anomalies comme celles qui suivent :

Comment tout cela peut-il être vrai si le Pôle Nord n'est qu'une étendue gelée de glace solide comme la science nous l'affirme ?

Pôle Sud : Il a ses propres particularités additionnelles et je serai bref pour éviter la répétition :

Tous ces faits ne sont PAS possibles si les Pôles Nord et Sud ne sont que des étendues gelées comme on l'affirme. Des icebergs et langues de glace d'eau douce sont constamment créés et érodés, alors d'où peut venir cette eau douce ? Tout explorateur réussissant à pénétrer à l'intérieur de la Terre découvrira qu'on y vit dans une perpétuelle clarté solaire et que ce soleil n'émet pas de rayons nocifs comme le nôtre.

Avant d'aller plus loin, voici une carte qui a été créée par l'explorateur Marshall B. Gardner.

Terre Creuse

L'épaisseur de la Terre varie par endroit de 800 à 1000 milles approximativement et le diagramme ci-dessus ne doit être utilisé que comme guide, l'ouverture du Pôle Sud étant maintenant beaucoup plus petite que celle du Nord.

La Terre n'est pas l'unique planète dans notre système solaire qui ait de la vie en son intérieur car la plupart des planètes sont creuses ; voir Jardiniers. Toutes ces planètes creuses, habitées, ont un soleil intérieur qui déploie une Aurore Boréale (au Nord) et une Aurore Australe (au Sud) comme en ont les planètes Mercure, Vénus, Terre, Mars, Saturne et Jupiter. Nous ne sommes pas seuls dans notre système solaire !

Percival Lawrence Lowell (fervent défenseur de la théorie des canaux martiens) prouva aussi que Vénus et Mars ont toutes deux de telles ouvertures à leurs Pôles et enregistra un tel événement le 8 juin à 1 heure 17 minutes GMT. De plus, cette affirmation que leurs pôles seraient aussi de glace est totalement erronée parce que chaque planète a des conditions météorologiques différentes. C'est ainsi qu'en se basant sur notre planète, la science ne peut pas prendre pour acquis qu'on trouve de la glace sur Mars qui n'a que 1 % de l'atmosphère terrestre. Mars est si éloignée du soleil qu'elle a une misérable température de moins 63 degrés. Comme il ne pleut pas, comment la glace peut-elle se former ou même fondre comme plusieurs l'affirment ?

Il y a eu également en 2007 ces assertions loufoques par la science que la glace autour du Pôle Nord allait complètement disparaître dû au réchauffement planétaire et puis, en 2008, les images de la glace montrent clairement qu'elle a plutôt pris de l'ampleur et ce dans presque toutes les directions depuis l'été dernier, augmentant même de beaucoup dans la région au nord de la Sibérie. Dans l'Archipel Canadien, quelques-unes des îles sont entourées de plus de glace qu'elles ne l'étaient durant l'été de 1980. Une augmentation de 30 % fut calculée en comptant les pixels qui contiennent les couleurs représentant la glace. Ainsi, d'où vient donc toute cette glace, ou une meilleure question encore, d'où vient donc l'eau qui crée cette glace ? Elle ne peut venir que d'un seul endroit !

L'eau douce vient des ouvertures à chaque Pôle puisque l'eau de l'intérieur de la Terre est principalement douce ; cela, nous le savons. C'est cette eau qui, débordant de l'intérieur à l'extérieur, crée les nombreux nouveaux icebergs et langues de glace. Souvent l'eau contiendra des parcelles de flore ou de graines tropicales qui ont gelé en arrivant à l'extérieur et dont plusieurs assument qu'elles ont été préservées dans la glace pendant plusieurs milliers d'années. En juillet 2007 un bébé mammouth, considéré comme étant le plus parfaitement préservé de son espèce, a été dévoilé en Russie. On pense que le bébé est mort il y a environ 10,000 ans – la science présumant une fois de plus – et est conservé depuis dans la glace dans le permafrost de la Sibérie du nord-ouest.

Ce n'est d'ailleurs pas le seul cas. Plusieurs centaines d'autres cas existent où les animaux trouvés contiennent encore de la végétation non seulement dans l'estomac mais même dans la bouche et malgré tout la science essaie d'affirmer qu'ils ont plusieurs milliers d'années. Rhinocéros, rennes, hippopotames, lions et hyènes ont tous été trouvés autour du Pôle Nord enfermés dans de la glace solide, préservés complètement intacts ; ainsi, d'où viennent-ils ? Maintenant, tout le monde sait qu'on ne trouve pas d'insectes volant dans la région du Pôle Nord ou celle du Pôle Sud et qu'on ne trouve pas non plus de feuilles vertes ou de graines tropicales ; ainsi, d'où viennent-elles ? Il n'y a qu'un seul endroit : la Terre Creuse !

La neige colorée est engendrée par le pollen très coloré qui est soufflé de l'intérieur de la Terre. Il y a tant de pollen que de vastes zones de neige blanche sont transformées physiquement de la couleur du pollen du moment, rouge étant l'une des deux couleurs les plus communes. La science en a pris des échantillons et en connaît la réalité ; cependant, elle garde le silence. Mais pourquoi garder le silence ?

La Terre Creuse est aussi connue comme Aghartha - dans la tradition Tibétaine il y est fait beaucoup mention de Shamballa (Capitale Principale) où vit le Roi du Monde, le Roi caché aux millions vivant à la surface du monde – et il existe de nombreux tunnels qui vont de la surface directement en bas à Aghartha. On sait que le Dr. Rampa a voyagé dans quelques-uns de ces tunnels (comme beaucoup d'autres l'ont fait) et communiqua avec ceux de l'intérieur de notre Terre, comme il l'a écrit dans ses livres. Le Dr. Rampa a également volé à l'intérieur de la Terre à bord d'une soucoupe volante quand il a été invité par ceux vivant à l'intérieur, ces derniers sachant qui il était et ce qu'il essayait de faire. Notre planète n'est PAS la seule planète habitée dans notre système solaire. Voir la rubrique Jardiniers pour des informations s'y rapportant.

C'est ainsi qu'il écrivît à l'origine le manuscrit « Ma visite à Aghartha » avant que Gray Barker le publie sans sa permission. De plus, Gray Barker en changea radicalement le contenu et c'est pourquoi il figure maintenant sur la liste comme un livre dont on a malicieusement utilisé le nom de T. Lobsang Rampa pour un gain financier. Gray Barker avait – il est décédé maintenant – l'habitude de réécrire n'importe quel livre, y insérant ses commentaires obstinés personnels plutôt que de donner la chance au lecteur de se faire sa propre opinion. La date approximative des tunnels souterrains ? Eh bien, je dirais aux environs d'un million d'années parce qu'il furent fabriqués bien avant l'Atlantide, ils furent fabriqués quand les premiers gens sont entrés sous terre et dans le monde intérieur ; n'oubliez pas que nous sommes le troisième cycle d'êtres sensibles placés sur cette planète. Les Scandinaves et les Norvégiens connaissent Aghartha en tant que Ultima Thule.

Tous ces gens – indépendamment d'où ils viennent originellement ce sont toujours des gens – qui vivent à l'intérieur de notre Terre vivent beaucoup plus longtemps que nous à l'extérieur car ils ont évolué à la fois physiquement et spirituellement et c'est ainsi que les différentes espèces vivent entre 400 et 800 de nos années. Nous savons que les gens de l'intérieur de la Terre sont en effet des gens très très hautement évolués qui sont les vestiges de la Lémurie, Mu, l'Atlantide et de bien d'autres plus anciennes civilisations encore. Il y a de cela plusieurs siècles nous, les humains, vivions jusqu'à l'àge d'environ 500 ans. De nos jours les gens meurent beaucoup plus tôt à cause des radiations néfastes du soleil, notre couverture protectrice de nuages ayant presque complètement disparue dans de nombreuses parties du monde.

L'aurore boréale pourrait facilement être les réflexions venant du soleil intérieur quand les conditions sont adéquates, ou elles peuvent également être les radiations de la vie nucléaire à l'intérieur de notre monde, mais l'aurore boréale n'a rien à voir avec les éruptions solaires ni aucune autre activité solaire, comme le présume la science qui ne se base sur aucun fait réel. La science a essayé d'enregistrer toutes les perturbations électriques et magnétiques durant l'avènement d'une aurore boréale simplement pour découvrir qu'il n'y en avait aucune. Cela ne peut donc pas être mis sur le compte d'activités solaires puisque celles-ci apparaissent vraiment comme des perturbations enregistrables.

Olaf Jansen né le 27 octobre 1811 avait dix-neuf ans quand lui et son père entreprirent un voyage de pêche le 3 avril 1829. Ce fut le dernier voyage de pêche d'Olaf avec son père. Olaf passa un petit peu plus de 4,5 années à l'intérieur de la Terre et quand finalement il put revenir à Stockholm, ce fut pour découvrir que sa mère était morte entre temps. Quelques années plus tard il osa raconter son histoire à son oncle mais ce dernier le fit par la suite enfermer pendant 28 ans. Olaf n'osa jamais laisser les faits tels qu'il les connaissait être publiés de son vivant, par crainte de nouvelles humiliations, emprisonnements et souffrances. L'histoire d'Olaf est disponible en anglais dans un livre intitulé « The Smokey God ».

On proclame faussement que la première personne à avoir atteint le Pôle Nord est un ingénieur de la Marine Américaine du nom de Robert Edwin Peary qui atteignit le Pôle Nord le 6 avril 1909, mais étant donné que Olaf Jansen visita le Pôle Nord avec son père en 1829, ils furent en fait les deux premières personnes à avoir atteint le Pôle Nord puisqu'ils y arrivèrent 80 ans plus tôt que Robert Edwin Peary. Il est également faussement établi que la première personne à être entrée dans la Terre Creuse est le Contre Amiral Richard E. Byrd en 1947, mais encore là, Olaf et son père y entrèrent tous deux des années plus tôt, soit en 1829 ; malheureusement nous savons que l'histoire n'est pas écrite comme elle le devrait.

Voici une autre chose intéressante ; jetez un coup d'oeil aux rapports de tous ces explorateurs qui nous assurent avoir atteint l'un ou l'autre Pôle ; aucun d'eux n'a jamais PROUVÉ qu'il y était arrivé. Pensez à l'Amiral Peary, pensez à Wilkinson, Amundsen, Shackleton, Scott, etc. Pas un seul de tous ces hommes qui en théorie se sont rendus dans la région des Pôles par voie de terre, mer ou air, n'a jamais indéniablement pu prouver qu'il avait atteint l'un ou l'autre Pôle proprement dit. Ainsi, quand il s'agit de prétendre avoir atteint le Pôle Nord ou le Pôle Sud, ceci est une très vague affirmation en vérité. Les revendications de Peary et Scott ont d'ailleurs été prouvées erronées depuis.

Les Anciennes écritures Chinoises, Égyptiennes, Hindous, Eskimos et Tibétaines – pour n'en nommer que quelques-unes – parlent toutes d'une grande ouverture dans le Pôle Nord et d'une race d'êtres supérieurs y vivant. Serait-ce possible que le « Père Noël » d'aujourd'hui symbolise la mémoire raciale d'un bienfaiteur de l'humanité qui vint de la Terre Creuse pour transmettre la connaissance qui aide à notre évolution – le traîneau volant étant une soucoupe volante – tous deux venant du Pôle Nord ? Nous savons que les Gitans et les Eskimos sont originaires de la Terre Creuse ; les Eskimos d'origine furent-ils ainsi les gardiens du Pôle Nord à un moment donné de l'histoire ? et les gitans d'origine furent-ils leurs éclaireurs, gardant un oeil sur nous ? Soyons réalistes ; nous savons que la planète Terre est surveillée de près depuis d'innombrables siècles et ce par de nombreuses méthodes. Demandez aux uns comme aux autres d'où vient leur race et ils pointeront du doigt ou encore feront référence à la Terre Creuse.

Saviez-vous que les frères Wright ne furent PAS les premiers à construire un avion ? – 3000 ans plus tôt, quelqu'un d'autre les y devança. L'Académie Internationale d'Enquête Sanscrite à Mysen, en Inde, découvrit un ancien traité appelé « Vymacrika Shostra » qui, traduit en français, signifie « La Science Aéronautique ». Il contient huit chapitres avec divers diagrammes, décrivant divers engins qui ne peuvent ni prendre feu ni se démanteler. Il donne également des informations sur trente et une pièces essentielles et seize matériaux dont ces derniers sont construits, certains qui absorbent la lumière et la chaleur et sont ainsi considérés appropriés pour n'importe quelle construction d'avions. Tout cela signifie que les Hindous furent les premiers à construire des avions et NON PAS les frères Wright.

Juste un autre petit « titre de gloire » scientifique à garder à l'esprit au cas où quelqu'un pense que tout ceci n'est qu'invention. Pendant des siècles – non pas des semaines ou des mois, mais des siècles – les gens de cette planète ont cru que la Terre était plate. Du fait que la Terre est si grande, ils ne pouvaient voir la courbure de celle-ci et pensaient donc qu'elle était plate. Une fois que nous avons compris que la Terre n'est pas plate, les scientistes ont commencé à se demander alors pourquoi ceux vivant en Australie n'étaient pas précipités hors de la planète puisqu'ils n'avaient encore à ce moment aucun concept de la gravité. Sachez que ce furent les explorateurs et non les scientistes qui découvrirent que la Terre est ronde. Ainsi, n'importe qui se rendant aux Pôles avec l'idée de trouver l'ouverture ne la verra certainement pas puisqu'elle est si vaste qu'il est impossible d'en voir la courbure au niveau du sol.

Les humains sont prêts à croire tout ce qu'on leur dit, spécialement ce qui vient des médias d'informations d'aujourd'hui et malheureusement sans se poser davantage de questions. Souvenons-nous de l'émission d'Orson Wells « Pillards de Mars », émission de radio d'il y a plusieurs années, quand les Américains ont réellement été pris de panique malgré que les annonceurs leur expliquaient qu'il ne s'agissait que d'une pièce. De même, plusieurs personnes croient que Sherlock Holmes fut un vrai personnage et le croient même encore de nos jours à en juger par le volume du courrier qui arrive à 221b de la rue Baker.

Vous pouvez, bien entendu, simplement apprendre à faire le voyage astral et voir tout ça par vous-même puisqu'aucun gouvernement ou militaire ne peut arrêter quelqu'un voyageant astralement, alors qu'essayer de voler ou voguer vers l'un ou l'autre Pôle auraient pour effet de vous heurter à de fortes objections. Il y a environ 25 000 ans il était possible de tout simplement se rendre à l'intérieur de la Terre, mais plus maintenant. Lisez « Crépuscule » pour de plus amples informations.

Plusieurs personnes ont noté que les abeilles ont commencé à disparaître et nombreux sont ceux qui spéculent sur l'endroit où elles vont. Eh bien c'est une très simple question à répondre puisqu'elles se sont envolées dans la Terre Creuse, là où la vie est bien meilleure pour elles qu'à l'extérieur. C'est un des moyens que prend la nature pour nous dire que nous les humains sommes en train de ruiner notre planète pour tout et tous. Pensez-y ! A quel autre endroit peuvent-elles bien aller que nous ne puissions en retrouver la moindre trace ? Les abeilles sont maintenant une espèce en voie d'extinction dans plusieurs pays.

Ce que j'ai écrit sur ce site web est vrai, comme plusieurs autres personnes l'ont prouvé dans le passé et continueront de le faire dans un futur pas très lointain. Vous pouvez aussi bien croire ou non parce que ça ne change pas les faits. Faites vos propres recherches, tout comme je l'ai fait, et vous découvrirez – à la condition de garder un esprit ouvert – que toute cette connaissance a été supprimée tout au long de l'histoire afin de contrôler les masses, au départ pour des motifs religieux mais maintenant principalement pour des raisons commerciales. 2012 n'est pas la fin du monde mais une prochaine croisée des chemins qui a été prophétisée et que l'humanité doit affronter ; l'humanité doit choisir entre évoluer ou régresser, décider de progresser spirituellement ou bien être ravalée à un niveau encore plus bas que celui du chimpanzé, comme plusieurs vivent déjà de nos jours.

Plusieurs personnes feront la déclaration suivante : « si tout cela existait, ça aurait été découvert depuis longtemps ». Cependant, il y a encore des endroits sur la surface de la planète dont l'humanité ne sait rien du tout et ne s'est toujours pas risquée à s'y aventurer. Donc, si quelqu'un vous fait une telle déclaration, c'est que ce quelqu'un ne sait pas de quoi il parle. N'oublions pas la célèbre citation historique de 1899 du commissaire du Bureau des Brevets Américans Charles H. Duell : « quoi que ce soit qui peut être inventé a déjà été inventé ». Peut-être se référait-il au passage biblique Ecclésiaste 1 :9-10 ?

Certaines parties de nos nombreux océans sont si profondes que nous n'avons aucune idée de ce qu'on pourrait y trouver. Ce n'est que récemment que les scientifiques Russes ont brisé le record de la plongée la plus profonde en eau douce, touchant le fond du Lac Baïkal en Sibérie ; deux mini sous-marins équipés avec succès plongeant à 1 680 m (5 512 pds) dans le lit du lac. Le plus profond plongeon s'est fait à bord d'un sous-marin qui descendit à 10 912 m (35 802 pds) mais comme dans un sous-marin il y a très peu qui puisse être vraiment vu, ça ne compte pas. En août 2008, trois nouvelles espèces de poissons ont été découvertes dans l'océan Pacifique. Encore plus de preuves ? Bien alors ; seulement récemment, le vendredi 30 mai 2008, on a découvert une tribu primitive vivant dans le lointain Amazone de l'Amérique du Sud. Ainsi donc, qu'est-ce qui nous attend encore ? Car il y a tant et tant qui nous reste encore à découvrir.

En juillet 2008 l'astronaute américain Edgar Mitchell de la mission Apollo 14 a finalement déclaré que des êtres d'autres planètes existent vraiment et que des contacts ont été établis. Voici brièvement ce qu'il a dit : « Il y a tellement d'absurdités (ce que les gens disent et pensent, particulièrement sur le web) à ce sujet (OVNIs) par rapport à ce qui est réel, mais C'EST un phénomène réel » (c'est ce que nous disons depuis tant d'années). « Certains parmi nous ont eu le privilège d'avoir été mis un peu au courant ; nous ne sommes pas seuls dans l'Univers et nous avons été certainement visités ». Le Dr. Mitchell poursuit en discutant brièvement le cas Roswell en 1947 affirmant qu'il s'agissait d'une réelle collision extraterrestre, admettant ouvertement la participation d'une intelligence, les cercles militaires, les groupes et comités d'OVNIs, admettant également que le tout fut « bien étouffé pendant les soixante dernières années ». Il poursuit plus avant dans ses affirmations ajoutant qu'il y a eu « pas mal de contacts » et que les « contacts sont réels et se poursuivent » mais ne sait pas d'où ils viennent. Il avoue à nous les humains « le démontage et analyse » d'un engin spatial mais que « les nôtres ne sont pas aussi sophistiqués que ceux des visiteurs ». Les Jardiniers peuvent être de retour parmi nous plus tôt que nous pensons et la date prophétisée pour ce retour approche à grands pas !

Il est temps d'ouvrir les yeux et l'esprit parce que le plus tôt l'humanité comprendra ce qu'est la gravité, le mieux ce sera. La science connaît les effets de la gravité – tout comme tout un chacun – mais ne comprends pas vraiment ce qu'elle est. Si la science comprenait vraiment la gravité nous construirions et voyagerions au moyen de dispositifs d'anti-gravité conformes à la nature et sans polluer l'environnement, comme nous le faisons présentement. Le jour où l'humanité comprendra vraiment la gravité, quelque chose de merveilleusement exceptionnel arrivera... attendez et vous verrez !

La remarque au sujet de la gravité a été prédite par le Dr. Rampa dans un de ses 19 livres. Depuis que j'ai écrit ceci on m'a envoyé une copie du journal secret du Contre Amiral Américain Richard E. Byrd. Donc pour ajouter du poids à ce sujet, j'ai décidé de le publier et le voici :

Le Journal de Bord de l'Amiral Richard E. Byrd (Fev. Mars 1947) Vol d'exploration au-dessus du Pôle Nord (La Terre Intérieure, Mon Journal Secret)

Je dois écrire ce carnet de bord secrètement et dans l'ombre. Il concerne mon vol arctique du 19 Février 1947. Il viendra le temps où la pensée rationnelle des hommes deviendra insignifiante et que l'on devra accepter l'inévitable Vérité. Je ne suis pas libre d'assurer la mise au jour de la documentation suivante qui fait l'objet de cet écrit, peut-être ne verra-t-elle jamais la lumière de l'analyse publique, mais je dois faire mon Devoir et l'enregistrer ici, pour tout un chacun, afin qu'il puisse un jour en prendre connaissance dans un monde qui, je l'espère profondément, ne laissera pas l'avidité et l'oppression abusive d'une partie de l'humanité nous soustraire ce qui est Vrai plus longtemps.

Carnet de Vol : Camp de Base Arctique, 19 Février 1947

J'entends maintenant une voix me commandant personnellement d'ouvrir la porte de la cale de l'avion. J'obtempère.

FIN DU JOURNAL DE BORD

A partir de maintenant, j'écris ici tous les événements qui suivent de mémoire. Cela défie l'imagination et passerait pour de la folie si n'était pas arrivé vraiment.

L'opérateur radio et moi sortons de notre appareil et sommes reçus de la plus cordiale manière. Nous montons alors sur une petite plate-forme mobile de transport sans roues ! Elle nous amène vers la ville scintillante avec une grande rapidité. Comme nous approchons, la ville semble être faite en matière cristalline. Bientôt nous arrivons à un grand bâtiment qui est d'un type que je n'ai jamais vu avant. Il paraît être tiré directement des croquis de Franc Lloyd Wright, ou peut-être mieux encore d'un film de Buck Rogers. On nous offre un certain type de breuvage chaud qui a un goût qui ne ressemble à rien de ce que j'ai connu auparavant. C'est délicieux. Après environ dix minutes, deux de nos merveilleux hôtes viennent nous rejoindre et nous annoncent que je dois les accompagner. Je n'ai pas d'autres choix que de m'exécuter. Je quitte mon opérateur radio et nous marchons une courte distance puis pénétrons dans ce qui semble être un ascenseur. Nous descendons pendant quelque temps, la machine s'arrête, et la porte de l'ascenseur glisse silencieusement vers le haut ! Puis nous suivons un long couloir éclairé par une lumière rose qui semble émaner des murs eux-mêmes ! Un des êtres nous fait signe de nous arrêter devant une grande porte. Au-dessus de la porte se trouve une inscription que je ne peux pas lire. La grande porte glisse en s'ouvrant sans bruit et on me fait signe d'entrer. Un de mes hôtes parle. « N'ayez aucune crainte, Amiral, vous allez avoir une audience avec le Maître... »

Je marche à l'intérieur et mes yeux s'ajustent à la belle coloration qui semble remplir la pièce complètement. Alors je commence à voir les alentours. Ce qu'accueillent mes yeux est le plus beau spectacle de mon existence entière. C'est même, en fait, trop beau et merveilleux pour être décrit. C'est exquis et délicat. Je ne pense pas qu'il existe un terme humain qui puisse le décrire en toute justice dans tous ses détails. Mes pensées sont interrompues d'une façon cordiale par une chaleureuse voix riche et mélodieuse. "Je vous souhaite la bienvenue dans notre domaine, Amiral". Je vois un homme avec des traits délicats et avec la marque des années sur son visage. Il est assis à une table longue. Il m'invite à m'asseoir sur une des chaises. Dès que je me suis assis, il place le bout de ses doigts ensemble et il sourit. Il parle doucement de nouveau, et me transmet ce qui suit :

"Nous vous avons permis d'entrer ici parce que vous êtes de caractère noble et connu du Monde de la Surface, Amiral". Le Monde de la Surface, j'en eu à moitié le souffle coupé ! "Oui", fut la réponse du Maître en souriant, "Vous êtes dans le domaine des Arianni, le Monde Intérieur de la Terre. Nous ne retarderons pas longtemps votre mission et vous serez escorté en sécurité à la surface et au-delà sur une certaine distance. Mais maintenant, Amiral, je vais vous dire pourquoi vous avez été convoqué ici. Notre intérêt commence avec raison immédiatement après que votre race ait fait exploser les premières bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki au Japon. C'est à ce moment alarmant que nous avons envoyé nos machines volantes, les "Flugelrads," sur votre monde de surface afin d'étudier ce que votre race avait fait. C'est, bien sûr, de l'histoire ancienne maintenant, mon cher Amiral, mais je dois poursuivre. Vous voyez, nous n'avons jamais interféré auparavant dans les guerres et barbaries de votre race, mais maintenant nous le devons car vous avez appris à falsifier un certain pouvoir qui n'est pas pour l'homme, à savoir l'énergie atomique. Nos émissaires ont déjà livré des messages aux puissances de votre monde, et cependant elles n'en tiennent pas compte. Maintenant vous avez été choisi pour attester que notre monde existe. Vous voyez Amiral, notre Culture et notre Science sont en avance de plusieurs milliers d'années sur celles de votre race".

Je l'interrompis, "Mais qu'ai-je à voir avec tout cela, Monsieur ?" Les yeux du Maître semblèrent pénétrer profondément mon esprit et après m'avoir analysé pendant un moment il répondit, "Votre race a maintenant atteint le point de non retour, car il y a ceux parmi vous qui seraient prêts à détruire votre propre monde plutôt que d'abandonner leur prétendu pouvoir". J'acquiesçai, et le Maître continua. "En 1945 et par la suite, nous avons essayé de contacter votre race, mais nos efforts n'ont rencontré qu'hostilité et nos Flugelrads furent mitraillés. Oui, et même poursuivis avec malice et animosité par vos avions de combat. Aussi, maintenant je vous le dis mon fils, il y a un grand orage se concentrant sur votre monde, une fureur noire qui ne s'épuisera pas pendant de nombreuses années. Il n'y aura aucune possibilité de réponse de la part de vos armées, il n'y aura aucune protection de la part de votre science. Cette fureur fera possiblement rage jusqu'à ce que chaque fleur de votre culture soit piétinée, et que toutes choses humaines soient plongées dans un vaste chaos. Votre récente guerre n'était seulement qu'un prélude à ce qui doit encore advenir à votre race. Nous ici voyons cela plus clairement d'heure en heure... pensez-vous que je me trompe ?"

"Non", répondis-je, "c'est arrivé déjà autrefois que ces sombres périodes viennent et subsistent pendant plus de cinq cent années". "Oui, mon fils," répondit le Maître, "les périodes sombres qui viendront maintenant pour votre race couvriront la Terre comme un drap mortuaire, mais je crois qu'une certaine partie de votre race traversera cet orage, après cela, je ne peux pas dire. Nous voyons, dans un avenir très loin, un nouveau monde renaissant des ruines de votre race, cherchant ses trésors perdus et légendaires et qui seront ici, mon fils, grâce à notre sauvegarde. Quand ce temps arrivera, nous viendrons à nouveau aider votre culture et votre race à revivre. Peut-être, d'ici là, aurez-vous appris la futilité de la guerre et de ses conflits... et après ce temps, une partie de votre culture et de votre science vous sera rendue afin que votre race recommence à nouveau. Vous, mon fils, devez retrouver le Monde de la Surface pour lui confier ce message..."

Avec ces derniers mots, notre réunion sembla arriver à son terme. Je restai un moment comme dans un rêve... mais, pourtant, je savais que tout cela était la réalité et pour une raison étrange, je m'inclinai légèrement, soit par respect ou soit par humilité, je ne saurais le dire...

Soudainement, je pris conscience que les deux hôtes magnifiques qui m'avaient amené ici se tenaient de nouveau à mon côté. "Par ici, Amiral," m'indiqua l'un d'eux. Je me retournai une fois de plus avant de partir et regardai en arrière vers le Maître. Un sourire doux était gravé sur son visage ancien et délicat. "Adieu, mon fils," dit-il, puis de sa très belle main fine, il fit un geste de paix et notre réunion fut véritablement terminée. Rapidement, on me raccompagna jusqu'à la grande porte d'entrée de l'appartement du Maître et une fois de plus nous pénétrâmes dans l'ascenseur. La porte glissa silencieusement vers le bas et nous fûmes transportés immédiatement vers le haut. Un de mes hôtes parla de nouveau, "Nous devons maintenant faire vite, Amiral, car le Maître ne voudrait pas vous retarder plus longtemps dans votre emploi du temps et vous devez retourner porter son message à votre peuple".

Je ne dis rien. Tout cela était presque incroyable, et une fois de plus mes pensées furent interrompues quand nous nous arrêtâmes. J'entrai dans la pièce et retrouvai mon opérateur-radio. Il avait une expression anxieuse sur son visage. Comme j'approchais je lui dis, "Tout va bien, Howie, tout va bien". Les deux êtres nous dirigèrent vers le véhicule de transfert qui nous attendait ; nous y montâmes et arrivâmes rapidement à notre avion. Les moteurs tournaient au ralenti et nous nous embarquâmes aussitôt. La situation semblait chargée d'un certain caractère d'urgence. Dès que la porte de la cale fut fermée l'avion fut immédiatement soulevé par cette force invisible jusqu'à ce que nous atteignîmes une altitude de 2700 pieds. Deux appareils nous escortèrent sur une certaine distance, nous guidant sur notre chemin de retour. Je dois déclarer ici que notre indicateur de vitesse n'enregistra aucune information, bien que nous nous déplacions à une allure très rapide.

NOUVELLES ENTRÉES DANS LE JOURNAL DE BORD

FIN DES ENTRÉES DU JOURNAL DE BORD

Le 11 Mars 1947. Je viens d'assister à une réunion du personnel au Pentagone. J'ai fait une déclaration complète de ma découverte et transmis le message du Maître. Tout a été dûment enregistré. Le Président a été averti. Je suis maintenant retenu pour plusieurs heures (six heures trente-neuf minutes pour être exact). Je suis interviewé spécifiquement par les Plus Hautes Autorités des Forces de Sécurité et une équipe médicale. Toute une épreuve !!! Je suis placé sous strict contrôle via les dispositions de Sécurité Nationale de ces Etats-Unis d'Amérique.

On m'ORDONNE DE RESTER SILENCIEUX AU SUJET DE TOUT CE QUE J'AI APPRIS, AU NOM DE l'HUMANITÉ ; Incroyable ! On me rappelle que je suis un militaire et que je dois obéir aux ordres.

Le 30/12/1956 : ENTRÉE FINALE : Ces quelques dernières années qui se sont écoulées depuis 1947 n'ont pas été faciles... J'inscris maintenant ma note finale dans cet étrange carnet de vol. En le fermant, je dois dire que j'ai fidèlement gardé toutes ces années cette affaire secrète, comme il m'a été ordonné. Ce fut complètement à l'encontre de mes convictions de droit moral. Maintenant, je sens venir sur moi la longue nuit et ce secret ne mourra pas avec moi, mais tout comme la vérité, il triomphera et ainsi en sera-t-il.

Ceci peut être le seul espoir pour l'humanité. J'ai vu la vérité et cela a stimulé mon esprit et m'a libéré ! J'ai fait mon devoir envers le monstrueux complexe industriel militaire. Maintenant la longue nuit commence à approcher, mais il ne doit pas y avoir de fin. Tout comme la longue nuit de l'Arctique se termine, le brillant soleil de la Vérité viendra de nouveau... et les puissances des ténèbres tomberont sous sa Lumière...

CAR J'AI VU CETTE TERRE AU-DELÀ DU PÔLE, CE CENTRE DU GRAND INCONNU.

Admiral Richard E. Byrd
United States Navy
24 December 1956

Vous devez maintenant vous demander pourquoi les Gouvernements du Monde craignent tous les différents types extraterrestres malgré que, clairement, ils ne soient aucunement agressifs et désirent seulement nous aider ? Ce pourrait-il que le mode de vie qui devrait être le nôtre n'ait rien à voir avec celui que nous avons aujourd'hui, ou bien que tous ceux au pouvoir se retrouveraient sans pouvoir ?

Ce monde ne peut pas continuer comme il le fait et le chemin devant est tout à fait simple, malgré que plusieurs ne l'aimeront pas. En voici quelques exigences :

Comme vous le voyez, ce n'est pas impossible quoique peut-être un peu dur au début, mais les changements le sont toujours. Ceci est la croisée des chemins que les humains auront à affronter bientôt car 2012 n'est pas la fin du Monde ; peut-être celle de l'humanité si celle-ci ne se réveille pas et ne change pas ses façons !

La prochaine croisée des chemins prophétisée est quelque chose que l'humanité doit affronter et ne peut pas éviter.

L'Homme doit choisir entre évoluer ou régresser, décider de progresser spirituellement ou bien être ravalé à un niveau bien plus bas que celui d'un chimpanzé. Tout ce qui ne progresse pas sera vu comme de la marchandise inférieure et sera retiré tout juste comme les mauvaises herbes le sont.

La Terre Creuse est mentionnée dans la Bible Chrétienne, le livre d'Enoch. Malheureusement beaucoup du message original de la Bible a été mal traduit, complètement mal interprété.

Guerre

Depuis d'incalculables siècles la guerre a fait rage sur une partie ou l'autre de notre planète et, malheureusement, encore aujourd'hui pendant que vous lisez ceci ! Pendant d'incalculables siècles les humains ont employé un tas d'excuses pour en tuer impitoyablement d'autres ! Pendant d'incalculables années les humains n'ont rien appris de cette action barbare. Ce qui rend les choses pire encore est le fait que certains ont utilisé le nom de « Dieu » comme excuse pour tuer autrui et JAMAIS tout au long de l'histoire aucun « Dieu » n'a donné le droit aux humains de tuer absurdement d'autres humains et Dieu ne le fera JAMAIS !

Indépendamment des raisons de commencer une guerre, les guerres n'ont jamais rien résolu – à part le contrôle de la population. Aussi pourquoi donc répétons-nous cet acte vil les uns sur les autres ? Les humains sont-ils si complètement stupides ? N'avons-nous rien appris durant tout ce temps ? Ça en a vraiment tout l'air ! Les guerres se produisent généralement parce que le contrôle de la population mondiale n'est pas en place. Cela signifie que quand un pays devient surpeuplé, les gens se mettent à convoiter la terre des voisins tout comme la Chine l'a fait avec le Tibet, par exemple et c'est ainsi que la guerre éclate. Ce qu'il nous faut est moins d'actions négatives et plus d'actions positives, mais comment nous tous comme individus pouvons-nous réaliser ceci ?

Certains ont dit : « l'Amour Inconditionnel » est la réponse ; mais peut-être est-ce essayer de courir avant d'avoir appris à marcher parce que plusieurs ne comprennent pas vraiment l'idée. Toute chose se développe en commençant sa vie comme une petite graine et, selon la qualité de la graine et des soins reçus, elle devient quelque chose de fort et puissant à laquelle nous pouvons tous attacher de l'importance.

Ainsi quelle graine pouvons-nous utiliser pour aider toute chose sur une échelle mondiale et que tout un chacun peut nourrir ? Eh bien c'est très simple et même rien de nouveau quoiqu'oublié par plusieurs et inconnu de certains. C'est quelque chose qui ne peut être imposée à personne, chacun doit vouloir le faire librement. Il est interdit d'accepter quelque récompense que ce soit, financière ou matérielle pour vos actions car c'est dans son accomplissement même que se trouve toute sa force. C'est quelque chose qui fonctionne bien quand elle est appliquée envers de complets étrangers et non pas des membres de la famille ou des amis.

« Une bonne action par jour ». Voici un vieux précepte qui, si on l'applique, peut faire des merveilles pour tout le monde autour du globe sans égard du sexe, de l'âge ou de la croyance, non seulement pour vous mais aussi pour la personne qui reçoit la bonne action puisqu'appliqué correctement le tout cascade et prend de la force. Ne paniquez pas, je ne demande à personne de se départir de son argent. Tout ce que je demande en fait est qu'une fois par jour vous essayez et atteignez ce but très simple. Personne ne peut dire que c'est impossible parce que nous pouvons tous le faire indépendamment de notre sexe, notre âge ou nos croyances. Mais je pense qu'il nous faut d'abord expliquer ce qu'est une bonne action en donnant quelques exemples :

Quand vous accomplissez une simple bonne action, vous vous sentez meilleur en vous-même et à son tour la personne qui la reçoit se sent bien également. Dans la majorité des cas, la personne qui reçoit la bonne action fera à son tour quelque chose de bien pour une autre personne, cette dernière fera de même et ainsi de suite. C'est ainsi que le tout fait lentement boule de neige, gagnant de la force au fur et à mesure de sa cascade et si nous continuons tous ce processus chaque jour sans faillir, nous réaliserons quelque chose de vraiment grand et puissant qui peut même empêcher une autre guerre mondiale. Avec le temps et une continuelle action positive, cet acte peut empêcher les guerres complètement. La manière expérimentée de résoudre toutes les différences est en apprenant à faire des compromis ; la guerre n'est pas un compromis !

Cette affaire d'une "bonne action" par jour ne fonctionne pas avec la famille et les amis parce que c'est quelque chose qu'ils attendent de vous tandis qu'un étranger recevra un encouragement moral, expérimentant ainsi la sensation de « se sentir bien » parce que c'est inattendu ; et c'est justement cet acte inattendu qui rend les gens heureux. Quand les gens se sentent heureux, ils aiment manifester ce sentiment aux autres et de là découle la cascade des « bonnes actions ». Si vous regardez autour de vous tout en vaquant à vos occupations journalières, il y a habituellement toujours une chance d'exécuter une bonne acton.

Essayez toujours de penser positivement ; n'oubliez pas qu'en blessant les autres vous vous blessez significativement vous-même spirituellement.

Le mot final du Dr. Rampa sur ce sujet : « Si les gens obéissaient à nos lois, il n'y aurait pas de guerres. Notre loi qui dit : « Fais aux autres ce que tu voudrais que les autres te fassent », est une loi qui préviendrait efficacement les guerres.