Méditation

Méditation

Sois tranquille et sache que je suis en toi

La Méditation. En occident il y de nombreuses variétés de méditation. Plusieurs ont juste des noms idiots et ne ressemblent en rien à une réelle méditation sous quelque forme que ce soit. La méditation étant quelque chose de très sérieux, j'ai copié ce qui suit directement du livre du Dr Rampa intitulé « Chapitres de Vie (Les Univers Secrets) » page 152, sans rien y changer. Mais avant de débuter, nous devons souligner trois points qui embrouillent de nombreuses personnes qui débutent :

Méditer en groupe n'est physiquement ou spirituellement pas possible parce que l'on se trouve directement affecté par les influences des autres personnes qui nous entourent. La vraie méditation doit se faire seul et isolé. La robe noire est faite pour s'isoler des influences externes quand on est seul. Le but en est d'arriver à communiquer avec son Sur-moi sans la moindre interférence d'influences extérieures.

La Méditation se compose de quatre parties :

Avant de se mettre à la méditation, il est essentiel qu'il y ait une Discipline parce que si l'on joue avec la méditation, on joue avec le feu. Vous ne permettriez pas à un enfant de s'amuser avec un baril de poudre et une boîte d'allumettes. Tout au moins, vous ne le lui permettriez qu'une seule fois ! De même, vous devez faire preuve d'une grande retenue dans la pratique des étapes supérieures de la métaphysique.

Prenez un petit homme maigrichon qui décide subitement d'avoir la musculature de M. Atlas. Il va lui falloir faire certains exercices ; le pauvre diable ne peut pas soudainement empoigner un haltère, etc., et passer vingt-quatre heures sur vingt-quatre à s'entraîner. Il ferait une dépression nerveuse. De la même façon, il est vraiment nécessaire que la méditation soit considérée comme l'exercice de l'âme, et si vous vous ruez sur la pratique de la méditation comme un touriste américain se rue à travers le Vatican pour pouvoir dire qu'il y est allé, vous vous apercevrez alors que votre enthousiasme déclinera. Vous devez vous entraîner selon un plan fixé à l'avance, avec de la discipline et beaucoup de préparation antérieure, parce que notre petit homme chétif — s'il s'entraîne trop et soulève trop de poids, constatera qu'il a une telle raideur dans les muscles, qu'il peut à peine bouger. Ainsi, rappelez-vous : avec la méditation vous pouvez vous donner une raideur de l'esprit et c'est un état de choses horrible.

En dépit de tout cela, vous voulez méditer ? Vous voulez vraiment vous y mettre ? Eh bien, nous allons voir si vous aimez ce qui va suivre : pour méditer il vous faut un moment de tranquillité absolue et ce moment doit être tôt le matin. C'est l'une des raisons pour lesquelles les prêtres, etc., méditent avant de manger. Vous ne devez pas prendre de nourriture avant de méditer, et vous ne devez pas méditer au lit ; si vous le faites, vous allez vous rendormir. Donc — Arrangez-vous pour vous réveiller une heure plus tôt que d'habitude, et dès que votre réveil se met à sonner, sortez du lit, faites votre toilette et habillez-vous, parce que le processus de vous laver et de vous habiller vous réveillera au point que vous ne serez pas tenté de retourner au lit et dormir.

Si vous prenez vraiment la chose au sérieux, vous ferez du coin d'une pièce votre propre Sanctuaire Intérieur. Vous y aurez un petit autel qui vous permettra de fixer votre attention sur ce que vous essayez de faire. Pour ceux qui sont vraiment sérieux, voici donc comment procéder :

Prenez une chambre, ou même un cabinet de débarras, pour Sanctuaire, et tenez la porte de cette pièce fermée à clé lorsque vous n'y êtes pas. Ayez une petite table dans un coin couverte d'un tissu blanc. Sur cette nappe, placez une image, par exemple un Ho Tai, le symbole du Bien Vivre (non, vous n'allez pas adorer des idoles ! Ho Tai est un simple symbole). Ayez un brûleur d'encens et un bâton d'encens épais que vous allumerez, puis que vous éteindrez pour qu'il brûle lentement en dégageant une agréable fumée. Cela aidera si vous avez tout d'abord mesuré le temps que votre encens met à se consumer comme, par exemple, une demi-heure, pour que lorsqu'il s'éteint, vous cessiez votre méditation.

Le méditant sérieux portera une robe de méditation spéciale parce que l'idée même de la robe de méditation est de vous protéger des influences extérieures. La robe de méditation doit être très ample, avec de longues manches flottantes et un capuchon qui recouvrira la tête. Vous pouvez la faire en fine soie noire ou, si c'est trop cher, en fin coton noir. Quand vous ne vous servez pas de la robe, vous devez la ranger dans une pochette de soie noire pour qu'elle ne touche aucun autre vêtement. Vous pouvez trouver tout cela plutôt théâtral, mais il n'en est rien, vous savez. C'est la meilleure manière d'obtenir les résultats souhaités, et si vous tenez à obtenir des résultats, vous devez travailler selon les règles. Ainsi — portez votre robe de méditation quand vous vous apprêtez à méditer.

Méditation Robe

Maintenant que vous avez votre pièce, votre robe de méditation, votre Ho Tai, et votre encens, allez dans cette pièce et asseyez-vous tranquillement. La façon de vous asseoir n'a aucune importance, vous n'êtes pas obligé de vous asseoir les jambes croisées. Asseyez-vous de la façon qui vous est le plus confortable et qui vous évite d'avoir des crampes ou des élancements parce qu'au début vous ne pouvez pas méditer si vous êtes mal à l'aise. Après quelques instants assis dans un état de paisible CONTEMPLATION, vous devez répéter la prière :

Laisse-moi aujourd'hui, vivre ma vie jour après jour en la manière prescrite, contrôle et dirige mon imagination.
Laisse-moi aujourd'hui, vivre ma vie jour après jour en la manière prescrite, contrôle mes désirs et mes pensées pour que je sois ainsi purifié.
Laisse-moi aujourd'hui, et tous les jours, garder mon imagination et mes pensées fermement dirigés sur la tâche qui doit être accomplie, pour qu'elle se réalise ainsi avec succès.
En tout temps je vivrai ma vie jour après jour, en contrôlant mon imagination et ma pensée.

La pièce où vous vous tenez n'est pas éclairée, bien sûr, mais dans une demi-obscurité, assez noire en fait pour que tout y apparaisse gris plutôt que noir. Vous trouverez bientôt le dosage d'obscurité qui vous convient le mieux.

Si vous prenez un verre d'eau froide et tenez ce verre entre vos deux mains pour que vos paumes et vos doigts entourent le verre sans en dépasser le bord, vous constaterez que vous vous trouvez dans une position appropriée pour un autre exercice. Maintenant, glissez les doigts d'une de vos mains dans les espaces séparant les doigts de l'autre afin que vos mains et vos doigts couvrent le verre autant que vous pouvez y arriver.

Asseyez-vous calmement et respirez profondément. Essayez ces exercices qui sont mentionnés dans "Le Dictionnaire de Rampa ou La Sagesse des Anciens", mais respirez profondément et laissez l'air s'exhaler en un long, long son traînant : "Rrrrrrr Aaaaaaa". Vous devez le dire à haute voix, vous n'avez pas à le crier, vous pouvez le dire doucement bien que très clairement, et vous devez prendre cela au sérieux car il s'agit d'une pratique sérieuse. Répétez ceci trois fois, puis observez pendant plusieurs minutes comment l'eau odonétisée, ou magnétisée, condense l'éthérique du corps en un nuage autour du verre d'eau. Il va se condenser (l'éthérique) de sorte que vous devriez facilement voir une brume épaisse qui vous rappellera la fumée bleutée d'une cigarette condensée en un nuage, ou si vous préférez, vous rappellera la fumée de l'encens condensée en un nuage.

Quand vous aurez fait tout cela pendant une ou deux semaines, ou peut-être un mois ou deux, selon votre sérieux, vous serez capable de voir un peu de votre force de vie dans l'eau, et quand la force vitale pénètre dans l'eau elle la charge et la fait pétiller tout comme l'eau gazeuse, mais les étincelles et les éclats que vous verrez de votre propre force vitale seront des éclairs de lumière, des lignes, et des tourbillons de diverses couleurs. Ne précipitez pas les choses car vous avez beaucoup de temps ; après tout, on ne fait pas pousser un chêne en une nuit, et plus vous serez sérieux plus vous obtiendrez de succès, et le succès transformera finalement ce verre d'eau en un univers miniature d'étincelles de feu multicolores qui se précipitent et tourbillonnent dans les limites du verre.

Vous devez organiser votre méditation selon un plan défini ou un horaire. C'est une très bonne idée d'avoir un chapelet pour être en mesure de contrôler vos étapes de méditation. Vous pouvez vous procurer un chapelet bouddhique, ou fabriquer vous-même votre rosaire avec des perles de tailles différentes, mais quelle que soit la méthode employée, vous devez vous en tenir à un horaire très rigide. Vous devez méditer dans la même pièce, à la même heure et revêtu de la même robe de méditation. Commencez en choisissant une pensée ou une idée, et en vous asseyant tranquillement devant votre petit autel. Essayez d'éliminer toutes les pensées extérieures, centrez votre attention en vous-même, et là, méditez sur cette idée que vous avez choisie. En vous concentrant vous constaterez qu'un faible tremblement commence en vous ; c'est normal. Cette faible vibration indique que le système de méditation est en marche. Suggestions :

1. Choisissez pour premier thème de méditation, l'amour. Dans celle-ci, vous avez de bonnes pensées à l'égard de toutes les créatures vivantes. Si un nombre suffisant de personnes avaient des pensées bienveillantes, certaines finiraient par déteindre sur d'autres personnes, et si l'on pouvait avoir suffisamment de gens pour penser de bonnes pensées au lieu de pensées méchantes, le monde serait un lieu bien différent.
2. Après la première méditation sur l'amour, vous pouvez vous concentrer sur la seconde méditation qui vous fera réfléchir à ceux qui sont dans la détresse. En pensant à eux vous "vivez" véritablement leurs peines et leurs misères, et mu par votre sentiment de compassion, vous envoyez des pensées — des rayons — de compréhension et de sympathie.
3. Dans la troisième méditation, vous pensez au bonheur des autres, vous vous réjouissez de ce qu'ils aient finalement atteint la prospérité et tout ce dont ils rêvent. Vous pensez à ces choses, et vous projetez au monde extérieur des pensées de joie.
4. La quatrième méditation est la méditation sur le mal. Dans celle-ci vous laissez votre esprit méditer sur le péché et la maladie. Vous pensez à quel point est étroite la marge entre l'équilibre mental et la folie, la santé et la maladie. Vous pensez à quel point est bref le plaisir du moment, et à tout ce qu'implique de mauvais le fait de s'y abandonner. Puis vous pensez à la peine qui peut être causée en cédant au mal.
5. La cinquième méditation est celle par laquelle nous atteignons la sérénité et la tranquillité. Dans la méditation sur la sérénité, vous vous élevez au-dessus du plan matériel, vous vous élevez au-dessus des sentiments de haine, au-dessus même des sentiments de l'amour terrestre, parce que l'amour terrestre est un très pauvre substitut de la chose réelle. Dans la méditation sur la sérénité vous n'êtes plus tracassé par l'oppression ni par la peur, ni non plus ne désirez la richesse pour elle-même, mais seulement pour le bien qu'elle vous permet de faire aux autres. Dans la méditation sur la sérénité vous pouvez considérer votre propre avenir avec tranquillité, sachant que vous ferez en tout temps de votre mieux et vivrez votre vie selon votre propre étape d'évolution. Ceux qui ont atteint une telle étape sont en bonne voie d'évolution, et ceux qui en sont là peuvent faire confiance à leurs connaissances et à leur conviction profonde pour se libérer de la roue de la naissance et de la mort.

Vous pouvez vous demander ce qui vient après la méditation. Eh bien, la transe vient ensuite. Nous devons utiliser le mot "transe" à défaut d'un meilleur terme. En fait la transe est un état de méditation dans lequel le "moi" réel sort et quitte le corps comme on sort d'une voiture et la quitte.

Pourtant, comme nous l'apprenons souvent à notre détriment, quand on abandonne sa voiture quelque part, il arrive qu'on nous la vole. De même si l'on médite assez profondément pour entrer dans ce qu'il nous faut appeler l'état de transe sans avoir débarrassé son esprit des convoitises, etc., on invite d'autres entités au "vol". L'état de transe est un état extrêmement dangereux s'il n'est pas d'abord pratiqué sous une surveillance qualifiée.

Il existe diverses formes d'esprits élémentaires et d'entités désincarnées qui sont toujours à rôder pour voir combien de méfaits ils peuvent faire, et s'ils peuvent faire beaucoup de mal en prenant le contrôle du corps d'une personne, ils sont alors très heureux de s'amuser, tout comme des adolescents voleront parfois une voiture pour aller parcourir les routes ; il n'y a pas de doute qu'ils aient pleinement l'intention de ramener la voiture intacte, mais il arrive bien souvent qu'elle soit endommagée. Et donc quand un corps a été pris en charge, il est fréquemment endommagé.

Laissez-moi répéter que si vos pensées sont pures, si vos intentions sont pures, et si vous êtes sans crainte, vous ne pouvez alors être ni envahi, ni hanté, ni contrôlé ; il n'y a rien d'autre à craindre que la peur elle-même. Laissez-moi le répéter : si vous n'avez pas peur vous irradiez une aura qui protège votre corps comme une sonnerie d'alarme protège une maison, et si vos pensées sont pures et sans aucune convoitise, quand le danger d'une prise de contrôle du corps pique votre conscience, vous abaissez immédiatement votre regard sur la Corde d'Argent et voyez ce que c'est, tout comme un fermier surveille de près son verger pour protéger ses pommes ! Vous ne pouvez pas être hanté, ou contrôlé, ou envahi, sauf si vous avez peur. Mais si vous avez peur de telles choses — eh bien, pour la paix de votre esprit et pour la paix de votre corps, ne jouez pas avec l'état de transe profonde de la méditation.

Je suis fortement opposé à l'hypnotisme sauf s'il s'entoure des plus hautes précautions, car si vous êtes mis en état de transe hypnotique par une personne inexpérimentée, cette personne peut avoir énormément de craintes, se demander si tout ira bien, se demander si elle pourra vous faire sortir de transe, etc. La transe hypnotique est une transe passive, c'est une transe qui est provoquée par une série de suggestions puissantes, renforcées par la conviction du sujet qu'il peut être hypnotisé. En fait, quand une personne est hypnotisée les conditions sont très semblables à celles de quelqu'un atteint de strabisme parce que le double éthérique se trouve légèrement désynchronisé, ce qui signifie que le corps physique et le corps éthérique ne coïncident plus complètement.

Si vous tombez sur un mauvais hypnotiseur, il peut vous faire un mal énorme, il peut vous faire du tort pendant des années. Après tout, vous ne vous adresseriez pas à un chirurgien qui vient d'apprendre sa technique chirurgicale en prenant un cours par correspondance ; vous voulez une personne qui sache opérer de façon sûre et compétente. Par conséquent — pour le bien de votre santé et celui de votre santé mentale, ne permettez pas aux amateurs d'expérimenter sur vous. Si, pour une raison quelconque, vous voulez ou avez besoin d'être hypnotisé, mettez-vous en rapport avec une association médicale de la région où vous vivez et elle vous indiquera un hypnotiseur qui a été entraîné dans des conditions soigneusement supervisées. Vous croirez peut-être que j'exagère les dangers, mais oh ! Vous devriez voir certaines lettres que je reçois sur le mal causé par d'ineptes, criminellement négligents, amateurs en hypnotisme. Rappelez-vous que quand vous êtes hypnotisé, votre âme est poussée hors de synchronisation d'avec les centres de votre conscience.

Dans le cas des médiums, ce sont souvent des gens qui entrent dans un état rêveur de transe, un état rêveur d'hypnose, car consciemment ou inconsciemment ils s'hypnotisent eux-mêmes, légèrement, de telle sorte qu'ils deviennent hypersuggestibles et dans ce cas peuvent être utilisés comme un téléphone par des gens de l'autre côté de la vie. Mais souvenez-vous de ce que nous avons dit, de ce que nous avons appris ensemble au sujet des entités désincarnées. Les gens réellement bien qui sont passés dans l'autre monde sont trop occupés pour s'amuser à envoyer des messages dans des séances de spiritisme.

Sous certaines conditions, bien sûr, on peut avoir affaire à une personne consciencieuse et compétente, capable d'entrer en transe sur le plan physique tout en restant vigilant sur le plan astral, ce qui lui permet d'avoir l'oeil sur le genre de personne qui envoie des messages au groupe de gens assis en dessous. C'est un outil fort utile quand on fait une recherche détaillée, mais il est absolument essentiel de s'assurer que la séance ne soit pas interrompue par le bruit ou par l'entrée inattendue d'autres personnes.

Il existe une forme tout à fait spéciale de transe occulte, que l'Adepte nomme "sommeil de temple" et qui ne ressemble en rien aux divers états de transe mentionnés ci-dessus, parce que l'Initié qui a étudié tout ceci dans des conditions de temple sait ce qu'il fait, et il peut entrer délibérément en état de transe tout comme une personne peut entrer dans sa voiture et s'éloigner ; il est sous son propre contrôle et ne peut pas être hanté par d'autres. Mais, bien entendu, ceci nécessite des années de pratique, et jusqu'à ce qu'une personne ait eu l'expérience nécessaire, elle devrait toujours être sous la surveillance la plus attentive de celle qui possède une telle expérience.

La personne moyenne qui joue avec les états de transe dispose d'un système de protection très utile ; vous essayez de jouer avec une transe, et si vous êtes une personne normale vous vous apercevrez que vous vous endormez ! Cela vous évite d'être investi par les entités désincarnées. Mais même ici, il y a deux points de grave danger que voici : vous êtes éveillé, bien qu'en état de transe, puis vous vous endormez. Or, à l'instant où vous êtes entre l'état de veille et le sommeil vous êtes vulnérable à l'obsession, exactement comme vous êtes vulnérable à l'obsession quand (sous ces conditions) vous passez du sommeil à l'état de veille. Notez s'il vous plaît que ceci ne peut se produire que quand les gens jouent avec l'hypnotisme ou les transes, et qu'il n'y a absolument aucun danger dans le processus veille/sommeil et sommeil/veille de la vie de tous les jours.

Il découle de tout ceci que vous ne seriez pas très sage de toucher aux états de transe à moins d'être soigneusement supervisé, n'est-ce pas ?

Dans certains temples, la personne en cours de formation est surveillée par deux lamas supérieurs qui sont capables de maintenir le contact avec tout ce que l'acolyte pense, et qui le dirigent avec douceur, mais fermement, pour l'empêcher de se faire du mal ou d'en faire à quelqu'un d'autre. Lorsque l'acolyte a subi avec succès certains tests, il lui est permis d'entrer dans des transes profondes par lui-même et généralement l'une des premières choses qu'il fait est d'entrer dans une transe très profonde, celle que nous appelons la "transe de vision". Il s'agit en vérité d'une transe très profonde au cours de laquelle l'Initié reste parfaitement immobile, il peut paraître absolument rigide, même cadavérique. Dans cet état particulier, il est toujours à l'intérieur de son corps, mais très semblable à un homme au sommet d'une haute tour et muni d'un télescope très puissant qui lui permet de voir très clairement et de façon énormément amplifiée. L'homme avec son télescope peut se tourner dans n'importe quelle direction, et observer ce qui se passe avec une clarté saisissante.

On ne sort pas du corps dans la transe de vision ; à la place, vous devez attendre et pratiquer la transe de projection avant de pouvoir en sortir, et dans ce cas le corps est mou et flasque, en état de catalepsie, toute conscience retirée, le corps demeurant, en l'occurrence, sous la supervision du gardien. La respiration se poursuit à un rythme extrêmement lent, le battement de coeur est réduit et la vie ne fait que s'écouler de façon vraiment très tranquille.

Tout d'abord, en entrant dans ces transes vous vous demanderez si ce que vous voyez est de l'imagination, mais avec de la pratique vous arriverez à discerner ce qui est réel et détecterez facilement ce qui n'est qu'une projection de pensée venant d'une autre entité, qu'elle soit incarnée ou désincarnée.

Pour vous donner un exemple : vous êtes quelque part, n'importe où, assis en paix et engagé dans une transe méditative profonde. Si vous laissez votre conscience errer à sa guise, sans en avoir le contrôle, vous pouvez vous trouver près de quelqu'un qui a trop bu et vous pouvez être horrifié à la vue de toutes sortes d'animaux bizarres qui s'agitent autour de lui. Oui, ces éléphants rayés existent réellement en forme-pensée ! Pire encore, supposons que vous vous permettiez de simplement flâner et que vous vous trouviez près d'un homme au tempérament extrêmement colérique qui nourrit des pensées de meurtre ; s'il envisage d'assassiner, alors vous, pauvre victime, verrez en fait les scènes comme si elles se passaient en réalité au lieu d'être seulement pensées, et vous regagnerez votre corps avec une telle secousse que vous en aurez la migraine pour les prochaines vingt-quatre heures en pensant que vous avez assisté à un meurtre, ou pire !

Le métaphysicien initié peut facilement reconnaître ce qui est réel et ce qui est imaginaire, mais il vous est conseillé encore une fois, qu'à moins d'une très sérieuse raison pour pratiquer la transe profonde, de ne pas y toucher.

Si vous ne tenez pas compte de ce conseil, tenez au moins compte de celui-ci : étant en transe profonde ou dans l'astral, si vous vous trouvez en face d'horribles entités qui vous font des grimaces ou pire encore, vous n'avez qu'à leur envoyer de fortes pensées qu'elles ne vous font pas peur, et si vous le faites, vous les verrez disparaître. Ces entités ne peuvent se nourrir que de peur, et si vous êtes sans crainte elles sont en fait repoussées.

En toute amitié, je vous conseille ne pas vous faire hypnotiser sauf par une personne qualifiée du corps médical et je vous conseille de ne pas entrer en état de transe sauf sous une surveillance qualifiée. La méditation ordinaire est parfaitement sûre, absolument aucun danger ne peut vous être fait parce que vous êtes en pleine possession de toutes vos facultés. Donc — méditez et prenez-y un immense plaisir. Évitez l'hypnotisme et la transe profonde parce qu'elles n'ajouteront pas un iota à votre développement spirituel.