---------

modifiés 05/04/2014

---------

email
Merci d'envoyer vos commentaires en anglais seulement

---------

HTML5 Logo

---------

Tibetan Prayer Wheel

Om! Mani Padme Hum!

Cara de Dr. Rampa Boule de Cristal Cara de Dr. Rampa

Ce qu’une personne craint, elle l’attaquera inconsidérément par ignorance.

~ ~ ~

Les Boules de Cristal peuvent être faites de différents matériaux. Je les ai classées par ordre :

Il est rare de trouver des morceaux de cristal de roche véritable, et encore plus rare qu'ils soient sans défaut. Tout le monde n'a pas le pouvoir de s'en servir car leur puissance risque d'être trop grande et de vous dominer. Il existe aussi des boules de verre grâce auxquelles un débutant peut acquérir l'expérience nécessaire. La taille n'a AUCUNE importance : sept à dix centimètres peuvent être considérés comme une bonne moyenne. Le principal est que le cristal soit sans défaut ou, du moins, que les défauts soient assez légers pour n'être pas visibles sous une lumière tamisée. Les boules de petite taille, qu'elles soient de cristal ou de verre, présentent l'avantage d'être légères ; et pour qui doit les tenir dans la main, cet avantage n'est pas négligeable. Ayant reçu votre cristal, aussitôt déballé, lavez-le à l'eau courante et n'utilisez PAS de savon. Séchez-le soigneusement – avec un tissu spécial à cet effet - et examinez-le en le tenant dans une étoffe noire. Pourquoi ? Eh bien, parce qu'en le lavant, vous ferez disparaître toutes les empreintes que vous pourriez prendre pour des défauts, et qu'en le tenant ainsi, VOS propres empreintes ne risquent pas de vous induire en erreur. Ne croyez pas qu'il vous suffira de vous asseoir, et de scruter le cristal pour « voir des images », et ne mettez pas vos échecs sur son compte car il n'est après tout qu'un instrument. Vous en prendriez-vous à une longue-vue si vous n'obteniez que des images minuscules pour avoir placé votre oeil au mauvais bout ? Il existe des gens qui sont incapables d'utiliser une boule de cristal. (Lama médecin p. 156)

Mais supposons que vous ayez fait les frais d'une boule de cristal... Vous êtes étendu sur votre lit, le soir, dans votre chambre fermée. Vos rideaux sont tirés. La pièce est si obscure que vous distinguez à peine le contour de votre boule de cristal, si sombre que vous ne pouvez certainement voir aucun reflet dans ce cristal. Vous ne distinguez pratiquement rien, vous savez que vous tenez la boule, qu'il y a là « quelque chose ». Regardez dans la boule sans essayer de voir quoi que ce soit. Regardez comme si vous regardiez quelque chose de très lointain. Ce cristal est à quelques centimètres de vos yeux mais vous devez regarder à des kilomètres. Alors vous verrez la boule s'embuer petit à petit, vous verrez des nuages blancs se former et le cristal, au lieu d'être transparent, semblera plein de lait. C'est le moment critique, ne sursautez pas, ne bougez pas, ne vous alarmez surtout pas comme le font bien des gens, parce que le stade suivant... La blancheur laiteuse se dissipe, comme des rideaux s'écartent pour révéler une scène. Votre boule de cristal a disparu, elle s'est envolée et à sa place vous voyez le monde. Vous le contemplez comme un dieu de l'Olympe pouvait le contempler, vous voyez peut-être des nuages avec un continent au-dessous, vous avez l'impression de tomber, vous risquez même de vous pencher machinalement. Maîtrisez-vous, parce que, si vous bougez, vous ne verrez plus rien et vous serez obligé de recommencer une autre fois. (Les secrets de l'aura p. 170)

Mais supposons que vous ne sursautiez pas ; vous aurez alors l'impression de descendre en piqué, vous verrez les continents se dérouler au-dessous de vous et puis vous vous arrêterez soudain au-dessus d'un lieu précis. Vous verrez peut-être un événement historique, vous semblerez peut-être atterrir sur terre au milieu d'une bataille et voir un char d'assaut foncer sur vous. Vous ne devez pas avoir peur parce que ce char ne peut vous faire de mal, il vous traversera et vous ne sentirez rien. Vous vous apercevrez peut-être que vous voyez par les yeux d'une autre personne, vous ne voyez pas son visage mais vous voyez tout ce qu'elle voit. Encore une fois, ne vous alarmez pas, ne sursautez pas, vous verrez très nettement, très clairement et, bien que vous n'entendiez pas un son, vous saurez tout ce qui se dit. C'est ainsi que nous pouvons voir. Voilà la clairvoyance. C'est une chose très facile à condition, encore une fois, d'avoir la foi. Certaines personnes ne voient pas vraiment une scène, elles en ont toutes les impressions, sans réellement VOIR. Cela arrive généralement chez ceux qui sont dans les affaires. Cette personne peut être très clairvoyante, mais si elle est commerçante, par exemple, elle est inconsciemment un peu sceptique, ce qui brouille les images ; cette personne pense subconsciemment qu'une telle chose ne peut se produire, aussi, sans supprimer complètement sa vision, elle ne reçoit que des impressions vagues, aussi réelles néanmoins que des images. Avec de l'entraînement, de la pratique, vous deviendrez clairvoyant. Avec de la pratique, vous pourrez vous transporter dans n'importe quelle période de l'Histoire, et voir ce qu'était en réalité cette Histoire. Vous serez amusé et stupéfait de constater bien souvent la fausseté des livres d'histoire, car ils reflètent la politique de leur temps. (Les secrets de l’aura p. 171)

Maintenant, il vous faut plonger la boule dans l'eau pour effacer toute trace de la scène que vous venez de voir. Trempez-la, laissez-la reposer sur un linge au fond d'un bol, puis reprenez-la à l'aide d'un autre linge. Ne la touchez pas. C'est là, en effet, une règle importante qu'il faut observer lorsque l'on se sert d'une boule de cristal. Après chaque séance, il faut toujours la démagnétiser, car elle est rendue magnétique par la personne qui la tient tout comme un morceau de fer le devient au contact d'un aimant. Il suffit en général de donner quelques coups sur le morceau de fer pour lui faire perdre son animation ; une boule de cristal, elle, doit être plongée dans l'eau, faute de quoi les résultats deviendraient de plus en plus difficiles à interpréter. Les « émanations auriques » qui se succèdent, s'accumulent et finissent par fausser complètement la lecture. Une boule de cristal ne doit être maniée que par son propriétaire, sauf pour la « magnétiser » en vue d'une expérience. (Lama médecin p. 153)

Plus elle passe par des mains étrangères et plus sa sensibilité diminue. On nous enseignait qu'après avoir effectué un certain nombre de lectures au cours de la journée, il était bon de la garder à ses côtés pendant la nuit de façon à la magnétiser personnellement. On pourrait tout aussi bien obtenir un résultat similaire en la portant sur soi, mais on aurait bonne mine à se promener avec une boule de cristal! Entre les séances de voyance, le cristal doit être recouvert d'une étoffe noire. Il ne doit JAMAIS être exposé aux rayons du soleil sous peine d'être rendu impropre aux usages ésotériques. De même ne faut-il jamais le laisser toucher par des gens qui ne sont que des amateurs. A cela, il y a une raison : un amateur de sensation ne s'intéresse pas vraiment à la voyance, il ne cherche que des distractions vulgaires ; à son contact, l'aura du cristal s'altérerait. C'est un peu comme si on laissait un enfant jouer avec un appareil photographique ou une montre de prix pour lui permettre de satisfaire une vaine curiosité. La plupart des gens pourraient se servir d'un cristal s'ils se donnaient la peine de chercher le modèle qui leur convient. Achètent-ils n'importe quelle paire de lunettes ? Or le choix d'une boule de cristal est tout aussi important. Certains ont une meilleure perception avec le cristal de roche, d'autres avec le verre ; mais le cristal de roche est le plus puissant des deux. Tous doivent être lavés avant et après usage et gardés dans une obscurité totale. Pour ceux qui ont entendu dire que le clair de lune charge un cristal, vous pouvez être certain qu'il s'agit d'un non-sens total. (Lama médecin p. 154)

Lisez « Lama médecin » « Les secrets de l’aura » pour de plus amples informations.

(Haut de la Page)